RDC : la proposition de la loi Lutundula sur la CENI divise la tendance

Le président de le République Félix-Antoine Tshisekedi, a tenu une réunion avec les sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation samedi 05 juin, au cours duquel il a abordé plusieurs questions de l’actualité dont celle de la proposition de loi sur l’organisation et le fonctionnement de la CENI.

le chef de l’État a invité les élus des élus à voter la proposition de loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), déjà adoptée à l’Assemblée nationale, mais aussi la loi électorale.

Il a non seulement rassuré les senateurs de sa volonté à organiser un processus électoral crédible, mais a également insisté sur le fait que la population a besoin d’une nouvelle dynamique pour répondre à ses attentes.

Entre-temps, l’opposant Congolais Martin Fayulu, le leader de Lamuka a appelé la société civile à rejeter ladite loi qui estime être politisée et favorisant une tendance politique.

 » Si la société civile veut les élections impartiales et apaisées en 2023 en RDC, elle doit rejeter la loi politisans la CENI à outrance initié par les jumeaux Union Sacrée-FCC et s’abstenir de désigner le président étiquette de la CENI ” a-t-il déclaré.

lors de la plénière du jeudi 3 juin 2021, le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso s’est exprimé au sujet de la loi Lutundula sur la réforme de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Il estime que l’adoption de cette proposition de loi va inaugurer des nouvelles réformes institutionnelles et particulièrement dans le domaine de la gouvernance électorale.

RM

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 vote
Article Rating