Champion de la Ligue 1 : Diba Ilunga, ce héros dans l'ombre qui éclaire la lanterne de V.Club

Après le titre championnat remporté cette année par l’AS, V.Club, plusieurs analystes congolais du ballon rond ont reconnu l’apport de celui qui, depuis un certain temps, occupe le fauteuil du manager, à savoir Yves Diba Ilunga.
Lors d’un entretien avec la presse, l’ancien international congolais s’est refusé toute gloire pourtant. Il a déclaré qu’à cause de l’implication personnelle de la dirigeante de la coordination de V.Club, il n’est pas digne de recevoir les mérites.

« Pour ce sacre, je crois sincèrement que c’est à la présidente Bestine Kazadi de recevoir tous les honneurs. Voyez, je peux beau cibler des meilleurs joueurs mais si les moyens ne suivent pas, ils ne s’engageront jamais avec V.Club. Et mieux, même s’ils sont déjà chez nous, s’ils ne sont pas mis dans de meilleures conditions possibles, l’équipe aura toutes les peines du monde de tirer le meilleur de ces joueurs-là », a déclaré Yves Diba.

Le manager est allé plus loin en affirmant qu’il a fallu plus qu’une simple détermination pour que V.Club arrive à ce niveau. « Et je peux vous assurer qu’elle est allé jusqu’à se sacrifier à plus de 200% afin que cet ambitieux programme, à savoir faire de V.Club une équipe professionnelle, soit réalisé », a martelé l’ancien international congolais.

Le management, gage de la réussite d’une équipe

Yves Diba Ilunga est revenu sur son rôle au sein de cette équipe championne de la RDC, cette année. Brossant avec tact et intellect ses réalisations, le Team manager a fait certaines révélations qui ont mis à la lumière son indispensable travail de l’ombre.
« J’ai pris plus ou moins 6 mois à travailler sur cette liste.

En effet, il fallait visionner tous les joueurs, étudier leurs CV sans oublier de suivre leur parcours respectifs. Après ce travail de longue haleine, j’ai retenu 5 joueurs venus de l’étranger et 10 locaux. Par après je suis allé présenter ma liste peaufinée à la Présidente de la coordination, Bestine Kazadi en y insérant le budget prévisionnel pour l’acquisition des joueurs retenus » a révélé le manager du team Vert-noir.

Yves Diba a aussi signifié que le staff technique donne le profil du joueur voulu ou carrément propose un nom. C’est lui, le manager qui se charge de trouver les joueurs selon le profil proposé par le coach. Justement dans cette même volée, le manager peut aussi, dans ses prérogatives, proposer certains éléments qui respectent la philosophie du club. Car, au finish, c’est le manager qui propose le contrat qui engage un joueur avec le club.

Travail d’équipe

Appelé à faire le suivi des joueurs même en dehors du travail, Yves Diba a insisté sur le travail du collectif. « C’est vraiment un travail d’équipe où chacun doit jouer son rôle » a insisté Yves Diba.

Pour le Team manager de « Vea », Il y a tellement d’exigences que si les moyens ne suivent pas, aucune réalisation palpable ne sera visible. Pour Yves Diba, le football professionnel a plusieurs exigences qu’il faut respecter à la loupe, il a cité à la foulée, un régime alimentaire spécial et spécifique à chaque joueur, un apport des vitamines. À côté de cela, Il lui faut un bon logement, un très bon stage et en cas de voyage, il faut trouver un complexe hôtelier avec service haut de gamme afin d’éviter des plaintes du joueur.

Pour conclure son intervention, Yves Diba Ilunga a appelé les supporters Vert-noir à célébrer leur titre mérité après un travail d’arrache-pied abattu depuis le début de la saison.

Armando Mananasi et Erick Ks

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 vote
Article Rating