Dossier RAM : La Dynamique pour la Sortie de Crises dit non au paiement de cette taxe qu'elle qualifie d'illégale

La dynamique pour la sortie de crises (DYSOC) monte au créneau et dénonce la taxe sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM) initiée par le ministre de la PTNTIC Augustin Kibasa Maliba.

 » La DYSOC constate avec regret que l’arrêté ministériel pris par le ministre ayant la poste, le téléphone, les nouvelles technologies de information et de la communication dans ses attributions, portant mise en place d’un système cellulaire qui conditionne l’accès au réseau de téléphonie mobile par l’enregistrement de tout appareil mobile dans le registre des abonnés mobiles , moyennant payement d’une taxe Ram est inconstitutionnel et illégal » . A déclaré Lisanga Bonganga, coordonnateur de cette plateforme .

Dans la même optique, l’Association Congolaise d’Accés à la Justice (ACAJ) demande au chef du gouvernement de tenir compte des revendications de la population.

 » Les effets néfastes de la taxe RAM sur les droits humains militent aujourd’hui en faveur de la suspension urgente de l’Acte Juridique la créant. Nous appelons le premier ministre Sama Lukonde et le Ministre de la PTNTIC à prendre en compte les réclamations incessantes de la population. » A twitté , Me Georges Kapiamba , président de cette structure.

En effet le paiement de RAM avait commencé depuis le mois d’octobre passé . Tous les détenteurs des appareils achetés avant cette date devraient tout payer d’ici la fin du mois de mars 2021.

Cependant après ce moratoire, il a été constaté que plusieurs utilisateurs ne se sont pas acquittés d’où une mesure de restriction a été prise contre ces derniers.

Le service RAM récupère de ce fait, les crédits automatiquement à partir des comptes des abonnés cela avant toute activation d’un forfait .

Ce recouvrement forcé a suscité la tension dans le chef de la population qui estime que cette initiative vise à  » appauvrir le peuple qui vit déjà dans la misère la plus sombre et dont l’écrasante majorité est au chômage « .

À cet égard, une marche de protestation est organisée ce lundi 3 mai à Kinshasa par un groupe de consommateurs « indignés » afin d’exiger la suspension de cette taxe.

Don Du Ciel TOLENGA

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 vote
Article Rating