Affaire béni : l'ONG IRDH dénonce les actes contraires au train de mesures annoncé pour ramener la paix et la sécurité à l'Est

L’organisation non gouvernementale, dénommée Institution de Recherche en Droits Humains (IRDH), condamne avec fermeté l’interpellation des certains élèves de béni, qui pendant une marche de manifestation pacifique ont été violemment réprimés par les forces de l’ordre.

Depuis le 29 avril 2021, une vidéo circule dans le réseau montrant des élèves en uniforme entrain d’êtres embarqué dans une jeep de la police, alors qu’ils manifestent pour exiger la paix, et la présence du président de la République dans l’Est de la RDC.

Partant de ce fait, l’IRDH estime que la participation des élèves aux manifestations pacifiques, indique le degré élevé du désespoir des victimes d’une terreur incommensurable, organisée par des groupes armés dans cette partie du pays.

Pour cette ONG, le droit de s’exprimer, de parler, de donner son avis, ainsi que le droit de participer au processus de décision et de mise en œuvre, sont des droits citoyens établis par la convention internationale des droits de l’enfant.

Par conséquent, l’IRDH recommande aux autorités compétentes de libérer les écoliers en détention et d’appliquer le train de mesures radicales attendues.

RM

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 vote
Article Rating