Kinshasa : les échanges sur le Grand barrage de la Renaissance s'achève sans négociation

Des travaux de la conférence ministérielle de Kinshasa sur la poursuite des négociations tripartites sur le Grand barrage éthiopien de la Renaissance s’est achevé mardi 04 avril 2021 sans négociation.

Ce grand barrage de Raissance sur le fleuve Nil demeure pour une énième fois un sujet de divergence entre l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie.

La tentative du Président de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi de pouvoir relancer les négociations enfin de trouver une solution idoine concernant ce grand débat tombe en échec.

Au cours du lancement de ces travaux, il avait tenu obligatoirement à l’aboutissement d’une négociation entre les trois pays concernés enfin d’enterrer ce grand débat et ouvrir une nouvelle page d’une coopération transfrontalière.

Après les pourparlers sur la gestion du Grand barrage de la Renaissance construit sur le Nil, une nouvelle série de négociation vient d’échouer. Les trois pays repartent sans une solution judicieuse.

Ce dialogue au point mort depuis trois mois, sur le projet éthiopien du grand barrage de la Renaissance (GERD), lancé en 2011 est destiné à devenir la plus grande installation hydroélectrique d’Afrique.

RM

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 vote
Article Rating