Kalev Mutond livré à la justice par son successeur

Après avoir refusé de répondre à l’invitation du procureur Général près de la cours d’appel de Kinshasa, Kalev Mutond, ancien administrateur de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) s’est vu être livré à la justice par Justin Inzun Kakiak , son successeur.

Convoqué ce jeudi 18 février au parquet Général de Kinshasa, Kalev Mutond a refusé de répondre à l’invitation.

« Tranquille » et « serein », l’ancien flic justifie son refus par le fait qu’il « n’a pas été saisie officiellement ».

Pourtant , les sources judiciaires renseignent qu’une convocation a été déposée en bonne et due forme dans sa résidence et un mandat d’arrêt a déjà été établi pour lui contraindre de s’y répondre de gré ou de force.

C’est ainsi que, conformément à la loi créant l’ANR , le procureur Général a saisi l’actuel patron du Renseignement pour obtenir son accord avant d’engager des poursuites judiciaires contre Mutond. Sans hésiter, Inzun Kakiak donna son feu vert.

Selon certaines indiscrétions, plusieurs affaires pendantes contre lui sont sur la table du Procureur entre autre » les tentatives d’assassinat, les arrestations arbitaires , les tortures ect. »

Mais de façon officielle, les raisons de sa convocation restent encore inconnues.

« Le motif de sa convocation lui sera communiqué sur place » indique l’invitation signée par l’avocat général.

Don du ciel TOLENGA