RDC : ACAJ condamne l'arrestation de Ngoyi Mulunda 

l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ a fustigé fermement l’arrestation violente du pasteur Daniel Ngoyi Mulunda, interpellé pour motif des propos incitant à la haine tribale tenus devant ses fidèles lors de sa prédication à l’occasion du vingtième anniversaire de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila.

l’ACAJ se dit cependant préoccupée par la violence ayant caractérisé l’interpellation de l’ancien président de la commission électorale et rappelle le principe de présomption d’innocence.


Il a été interpellé le lundi 18 janvier à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga.


« L’ACAJ est vivement préoccupée par la violence ayant caractérisé l’interpellation à Lubumbashi, le 18/01/2021 du pasteur Ngoyi Mulunda. Sans préjuger sur le fond de ce qui lui serait reproché, l’ACAJ rappelle que toute personne est présumée innocente jusqu’à l’établissement de sa culpabilité » a tweeté Georges Kapiamba, coordonateur l’ACAJ


Quelques heures avant son interpellation, il sied de noter les forces de l’ordre ont assiégé sa résidence avant de procéder à son arrestation et le conduire au bureau de l’ANR, à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga où a été interpellé


Selon plusieurs sources, il doit être transféré à Kinshasa dans les prochaines heures pour être entendu devant son juge naturel.

Il est accusé d’avoir tenu des propos séparatistes et incitant à la haine. 

« Je donne le message à tous les autres et aux dirigeants de ce pays, si vous voulez que le Katanga continue à être dans la RDC pour toujours et que nous puissions tous partager ce que vous manquez chez vous, le lait et le miel, je veux du haut de cette chair devant mon Dieu vous dire, les choses qui vous fâchent et qui vont nous ( Katangais ) pousser à couper », avait-il dit

RM