Média : le ministre d'État Jolino Makelele n'a pas fait allusion à l'aspect technique

Le ministre d’État et ministre des Médias, Jolino Makelele, n’a pas fait allusion à l’aspect technique de son secteur, lors de la cérémonie d’échange des vœux des hommes de la presse mardi 11 janvier 2021.

Le membre du gouvernement a annoncé certaines décisions dans plusieurs secteurs des médias congolais, entre autres dans la télévision numérique terrestre (TNT), notamment le débranchement des chaines numériques non en règle dans les prochaines heures.

Cette décision est motivée, selon lui, par le non paiement des taxes par certaines chaines émettant chez le diffuseur public et privé.

Le ministre a révélé que sur plus de 200 chaines, seules 45 sont en règle.

En réaction, l’ingénieur Cédrick Lualaba encourage le ministre pour sa bonne volonté d’assainir l’espace médiatique congolais. Mais il constate « avec regret » que le ministre a oublié d’aborder les questions techniques.

Il donne l’exemple des centres d’émission TNT dans le pays, en particulier celui de Kinshasa, opérationnel depuis 2015, mais actuellement dans un état de risque ou même les équipements de base de sécurité tel que l’onduleur manque un grand centre d’émission pour la protection des ces matériels qui ont coûté des millions de dollars à l’État congolais.

Chose que cet ingénieur trouve « grave » et « inadmissible » pour un grand centre d’émission qui manque d’autonomie pour sécurisé les matériels.

Pour ce qui est du débranchement, l’ingénieur révèle qu’il avait déjà eu lieu au mois de novembre 2020. Malheureusement, « 99% de chaines débranchées avaient été rebranchées. Pour ce technicien, « le ministre aurait dû d’abord donner la cause de ces rebrachements des chaînes au lendemain de leur débranchement, au lieu d’annoncer le débranchement « dans les heures qui suivent ».

Pour terminer, cet expert a rappelé au ministre que la RDC est le seul pays en Afrique centrale qui a plus de 150 chaines émettant en claire non cryptées. Il est important et urgent, estime-t-il, de catégoriser les chaines qui peuvent émettre en clair et celles susceptibles d’être cryptées.

KS