RDC-Loi sur l'agriculture :5 jours accordés aux élus de la commission mixte pour finaliser le travail

La relance de l’agriculture ainsi que les droits des peuples autochtones étaient à l’ordre du jour jeudi 26 novembre à la chambre basse du parlement.

En effet, la République Démocratique du Congo regorge des millions d’hectares de terres arables qu’il faut absolument mettre en valeur. Dans le but d’inciter les bailleurs à investir dans ce domaine si précieux pour la survie de la population, les députés nationaux ont examiné le rapport de la commission mixte relatif à la proposition de loi modifiant la loi sur l’agriculture.

À cette occasion, plusieurs amendements ont été apportés pour enrichir le texte de la commission qui a cinq jours pour clôturer ce travail. « Tous ceux qui viendront investir dans ce secteur jouiront de quelques exonérations » précise la représentation nationale.

Cette proposition de loi du député national Elvis Mutiri wa Bashara pourrait connaître son épilogue avant la fin de cette session aux dires de Boniface Balamage, deuxième vice-président de l’Assemblée nationale qui a dirigé les travaux à la place de l’élue de Bumba Jeanine Mabunda empêchée.

Par ailleurs, même procédure pour la proposition de loi sur les droits des peuples autochtones pygmées dont le rapport de la commission mixte a été adopté par la plénière.

La commission a quelques jours pour intégrer les amendements dans le texte avant de le présenter à la plénière pour adoption finale.

Pour rappel, ouverte depuis le 15 septembre dernier, la session de septembre dite budgétaire va se clôturer le 15 décembre 2020.

Benoît Kahisha