Union Sacrée :"le FCC dit non, Oui au dialogue dans le cadre de l'accord qui le lie au CACH"

La Conférence des Présidents du Front Commun pour le Congo s’est réunie ce mercredi 24 novembre 2020 à Kinshasa. Au menu de cette réunion d’urgence, l’examen de l’invitation du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi pour répondre ou non aux consultations politiques lancées depuis le 02 novembre dernier.

D’après Steve Mbikayi Membre du Gouvernement Central et Cadre du Front Commun pour le Congo, sa famille politique se dit non concerné par les consultations politiques initiées par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Toutefois, le Ministre des actions Humanitaires, précise que le front commun pour le Congo reste disposer à échanger avec le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dans le cadre de l’accord qui lie les deux parties et dans le respect de la constitution de la République.

Cette décision, notent des observateurs avertis, s’inscrit conformément aux résolutions de la deuxième retraite du Front Commun pour le Congo tenue à Safari Beach dans la partie Est de la Capitale. L’analyste Mputu Bekonda Alidor estime que cette décision est réfléchie d’autant plus que le FCC qui est respectueux des textes ne pouvait pas prendre part aux travaux qui n’ont pas un fondement juridique.

Se référant à la décision du FCC qui ne ferme aucune porte, Il invite le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi au bon sens pour discuter avec son partenaire en vue d’applanir les divergences pour préserver la stabilité du pays.

Fort de sa majorité dans les deux chambres du parlement, rappelons-le, la famille politique de Joseph Kabila Kabange s’était déjà prononcé sur la possibilité de basculer dans la cohabitation au cas où son partenaire ne voulait pas changer sa façon de faire les choses.

Edwige Mayele