RDC- Puela contre Mabunda :Des pressions politiques sur les juges du Conseil d'État

Sauf changement, l’audience de l’affaire qui oppose le député national Albert Fabrice Puela au bureau de l’Assemblée nationale est prévue ce mercredi 18 novembre 2020 au Conseil d’État. L’élu de Matadi Albert Fabrice Puela accuse le Bureau Mabunda d’avoir violé l’article 139 du Règlement intérieur (RI) de la Chambre basse du Parlement qui stipule qu’à la session de mars, le Bureau est tenu de présenter à la plénière, dans les 30 jours, le rapport financier, faute de quoi, il est réputé démissionnaire.

D’après plusieurs sources proches du bureau de l’assemblée nationale, le bureau Jeanine Mabunda assure avoir bel et bien présenté à la plénière son rapport financier pendant la période d’état d’urgence et que l’élu de Matadi n’y avait pas pris part car étant absent. Depuis lors, des voix se sont levées pour s’insurger contre la démarche de Fabrice Puela entreprise auprès du Conseil d’État pour la destitution du bureau de l’assemblée nationale.

À quelques heures de l’ouverture de l’audience, a-t-on appris, des juges du Conseil d’État seraient sous pression des dignitaires du régime Tshisekedi. L’objectif, disent-ils, est pour satisfaire le camp présidentiel qui est obsédé par la vassalisation du Parlement pour imposer un nouvel ordre politique contraire à la constitution.

Certains observateurs pensent que le Conseil d’État doit éviter d’être le détonateur de l’implosion de la crise politique en disant le Droit sans aucune interprétation politicienne. Comme dans un État de Droit, soulignent plusieurs spécialistes du Droit, le Conseil d’État doit débouter cette requête non seulement que sur le plan du droit, il n’y a rien qui atteste la violation du règlement intérieur par le bureau de la chambre basse du parlement mais aussi pour éviter d’aggraver la situation politique déjà tendue pour préserver la paix sociale.

Le Front Commun pour le Congo, première force politique dans les deux chambres du parlement, a-t-on appris, suit de près ce dossier et certains membres de la plateforme accompagneront l’élue de Bumba et Présidente de l’assemblée nationale au Conseil d’État.

Alexandre Luabeya