RDC-Assemblee nationale :le Projet de loi des finances rectificative 2020 déclaré recevable et envoyé à l'Ecofin

La Chambre basse du Parlement a déclaré recevable le projet de loi des finances rectificative exercice 2020 et l’a envoyé à la commission Ecofin à la suite de la motion incidentielle du député national Henri-Thomas lokondo demandant que le débat soit escamoté car ne pouvant rien apporter pour un budget en fin d’exercice.

« Déclarons recevable le projet de loi des Finances rectificative 2020. Nous l’envoyons à la commission Ecofin pour approfondir. Et celà permettra au gouvernement de la République de nous apporter ce que nous attendions depuis le mois de septembre le projet de budget pour l’exercice 2021”, a-t-il fait savoir devant ses collègues.

Ainsi, la plénière a directement décidé d’envoyer ce projet de loi à la commission Ecofin qui va l’examiner dans un délai court d’une semaine (7 jours) conformément au règlement intérieur de l’assemblée nationale.

Dans son intervention, le Vpm, Ministre du Budget Jean-Baudouin Mayo a décrit le climat morose caractérisé par la pandémie du coronavirus qui a plombé tous les pans de l’économie Congolaise, diminuant sensiblement les recettes autrefois attendues par le Trésor public.

« Plusieurs entreprises ont fait faillite et ne peuvent contribuer au développement du pays » a illustré le Vpm Baudouin Mayo qui a également déploré le niveau de corruption qui gangrène l’économie de la RDC. C’est ainsi qu’au lieu de 11 milliards de dollars attendus, le Trésor public s’est contenté de près de 4 milliards.

« Malgré toutes ces contraintes, le gouvernement a financé les rémunérations, le rapatriement des congolais bloqués à l’extérieur, les factures d’eau et d’électricité de deux mois de la population, l’exécution du programme de 100 jours, ainsi que le paiement de la dette publique.Il est donc important d’aligner le train de vie de l’Etat aux moyens dont dispose le gouvernement » a fait savoir le numéro Un du Budget.

La chambre basse du parlement qui fait du bien-être de la population son cheval de bataille poursuivra l’examen de ce budget en cours afin de privilégier les dépenses sociales surtout l’éducation nationale qui en souffrance actuellement avec la grève des enseignants.

« J’exhorte aux collègues de la commission Ecofin de travailler sur ce projet de loi des Finances en toute responsabilité. Et ceux qui ne sont pas membres de la commission peuvent se joindre aux autres collègues pour approfondir le travail”, a recommandé l’élue de Bumba, Jeanine Mabunda.

Adèle Kazadi