Prestation de serment des juges constitutionnels :l'Alliance pour l'Avenir désavoue Pius Mwabilu

La Conférence des Présidents des partis membres du regroupement politique l’Alliance pour l’Avenir (AA/a) s’est prononcée ce samedi 24 octobre 2020 sur la participation du Ministre d’État, Ministre de l’Urbanisme et Habitat Pius Mwabilu à la Cérémonie de prestation de serment des juges constitutionnels nommés le 17 juillet dernier par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Dans cette déclaration, les hauts cadres de l’Alliance pour l’Avenir (AA/a) rappellent qu’ils sont membres incontestés de la plateforme politique Front Commun pour le Congo et réitèrent son indéfectible attachement et loyauté à son Autorité Morale Joseph Kabila Kabange.

Le Regroupement politique Alliance pour l’Avenir félicite tous ses sénateurs et députés nationaux qui ont scrupuleusement respecté le mot d’ordre du Front Commun pour le Congo.

La cinquième force du Front Commun pour le Congo (22 députés nationaux) informe l’opinion nationale qu’elle a suivi comme tout le monde l’un de ses cadres en la personne de Pius Mwabilu Ministre d’État, Ministre de l’Urbanisme et Habitat a assisté à la manifestation de prestation de serment des juges constitutionnels contrairement à la position du Front Commun pour le Congo.

La conférence des Présidents des partis membres du regroupement Alliance pour l’avenir désapprouve ce comportement et tient à préciser que la présence de ce cadre à cette manifestation l’a été à titre individuel et n’engage donc pas le regroupement politique Alliance pour l’Avenir.

De ce qui précède, le regroupement politique Alliance pour l’Avenir réaffirme son soutien à la déclaration du Front Commun pour le Congo du 22 octobre 2020 et entend poursuivre le combat pour le respect de la constitution et des lois de la République démocratique du Congo pour l’intérêt du peuple congolais.

Après cette mise au point, notent plusieurs observateurs, les membres du Front Commun pour le Congo n’ont pas l’intention de se séparer de l’autorité morale Joseph Kabila Kabange. Ils estiment que le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi qui a annoncé des consultations avec les leaders politiques et sociaux dans l’objectif de tenter le débauchage pour se créer une nouvelle majorité à l’assemblée nationale, aura beaucoup de difficultés face à regroupement politique (FCC) qui est encore compact derrière son leader Joseph Kabila Kabange, le Sénateur à Vie.

Grâce Nzumba