le fcc est prêt pour la cohabitation.

Attendue depuis le 21 octobre 2020, suite à la prestation de serments des juges fortement controversée, la Déclaration du Front Commun pour le Congo est tombée il y a quelques minutes.

Pour le FCC, réuni en session extraordinaire, ce jeudi 22 octobre 2020, le passage en force opéré par le chef de l’État fera date dans les annales sombre de l’histoire politique du pays. La célébration partisane de l’UDPS au Palais du peuple ne semble pas avoir convaincu.

Particulièrement fière du comportement des cadres FCC évoluant au sein des institutions et qui ont refusé de cautionner la prestation de la honte, les chefs de regroupements et partis politiques sint unanimes pour affirmer que le FCC démontre son niveau de discipline et de cohérence exemplaires.

Tirant les conséquences de ce que plusieurs decideurs politique qualifient de forfaiture, le FCC affirme qu’il ne reconnaît pas les juges et ne se sentira pas lié par les actes qu’ils poseront.

Bien que déterminé à poursuivre son combat pour le respect de la constitution, le FCC annonce qu’il se dit prêt à assumer ses responsabilités en basculant dans la cohabitation. Une menace à peine voilée adressée à l’UDPS qui, selon les rumeurs persistantes, préparent une annonce choc demain. il est donc probable que le divorce entre les deux partenaires se consomme sur un feu dont on ne mesure peut-être pas le véritable danger.

Ange Sibengo