RDC-Prestation de serment des juges :le parlement dit non !

Alexis Thambwe Mwamba et Jeanine Mabunda respectivement Président du Sénat et de l’assemblée nationale disent non à la demande du Chef de l’État Félix Antoine l’instruisant de prendre des dispositions nécessaires pour organiser la prestation de serment de trois nouveaux juges nommés récemment à la Cour Constitutionnelle.

« Se référant à la réunion de travail présidée par votre Excellence, mardi 13 octobre 2020 à la Cité de l’Union Africaine, nous réaffirmons notre position commune vous présentée à cette occasion. Nous sommes surpris d’être à nouveau saisis par la Présidence de la république pour l’organisation de cette cérémonie alors que le dernier Conseil des ministres chargeait le Premier ministre et le ministre des relations avec le Parlement quant à ce. Nous regrettons ce fait accompli qui ne cadre pas avec les principes essentiels de collaboration et de courtoisie institutionnelle ferment de notre système politique »disent-ils dans une lettre adressée au Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi dont une copie est parvenue à CONGOPOLITIS.NET ce mardi 20 octobre 2020.

À cet effet, ont-ils ajouté, nous ne saurons organiser cette cérémonie ni en être partie prenante.

« Néanmoins, nous demeurons engagés à poursuivre la réflexion pour la recherche des solutions idoines et respectueuses de la constitution, des lois et règlements nationaux pour la sauvegarde des acquis démocratiques nés de l’alternance politique historique de 2019″ont-ils précisé dans leur correspondance.

Nombre d’observateurs dénoncent dans cette affaire un passage en force de la Présidence de la République qui met en mal l’harmonie institutionnelle en République démocratique du Congo. Ils estiment que la crise politique ne sera pas profitable à la population qui traverse déjà des moments difficiles.

« J’invite le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi à revenir à la raison. Il ne peut pas suivre ses collaborateurs qui parfois ne l’aident pas »a lancé Emmanuel Kandee, analyste politique qui s’est confié à CONGOPOLITIS.NET.

Il sied de noter qu’après cette prise position des Présidents de deux chambres du parlement, la réaction des parlementaires FCC qui interviendra dans les prochaines heures ira dans le même sens.

Un militant de CACH ayant requis l’anonymat estime quant à lui que le scénario du chaos tant recherché par Félix Tshisekedi se met progressivement en place et qu’il pourrait brandir dans les jours qui viennent la carte de la dissolution du Parlement. Entre-temps le FCC se positionne en mode riposte. la réplique implacable des presidents des deux chambres en dit long sur le niveau de leur exaspération mais aussi sur le virage brusque que pourrait prendre les événements dans les prochains jours.

Esther Lola