Goma :le mini-sommet des chefs d'État s'ouvre ce mercredi sans la République du Burundi

Initié par le Président de la République Démocratique du Congo Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Mini-Sommet des Chefs d’État de la République d’Ouganda, de la République du Rwanda, de la République d’Angola et de la République Démocratique du Congo s’ouvre en visioconférence ce mercredi 7 octobre 2020.

D’après la presse présidentielle qui a confirmé la nouvelle, les Présidents Yoweri Museveni, Paul Kagame, Joao Manuel Lourenco et Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ont confirmé leur participation.

Le sommet sous-régional sans le Burundi

Alors que le Burundi a été annoncé aussi comme participant à ce sommet, le président burundais Evariste Ndayishimiye, a-t-on appris, ne participera pas à la rencontre malgré le déplacement de Marie Ntumba Nzeza, Ministre d’État, Ministre des affaires étrangères du 04 au 05 octobre à Bujumbura où elle y a rencontré le chef de la diplomatie et même le Chef de l’État burundais. 

D’après plusieurs observateurs, ce refus du Burundi est considéré encore comme un échec diplomatique de l’administration Tshisekedi qui n’arrive pas toujours à imposer son leadership dans la sous-région.

Ce Mini-Sommet, d’après le cabinet du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, est une occasion pour les 4 Chefs d’État de discuter des sujets d’intérêt commun dans la perspective d’apporter des solutions idoines dans les domaines de la défense et de sécurité, de la diplomatie , du commerce transfrontalier, de la santé… et d’affermir les relations de bon voisinage entre les pays concernés et de favoriser le renforcement de la coopération pour la pacification et la satabilisation de l’Est de la RDC et de la sous region des grands lacs.

Le Mini-Sommet de Goma a été précédé de 4 jours d’intenses travaux d’experts des 4 pays concernés qui ont préparé l’ordre du jour et balisé les échanges entre les Chefs d’Etat.

Adolphe Mutanda