RDC-rentrée parlementaire: les dispositions sécuritaires prises pour protéger les élus du peuple

Il s’est tenue lundi 14 septembre 2020 au Palais du Peuple une séance de travail entre le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et les présidents de deux chambres du Parlement Alexis Thambwe-Mwamba et Jeanine Mabunda. L’échange a tourné autour de la préparation de la rentrée Parlementaire prévue ce mardi 15 septembre 2020.

« La sécurisation du parlement au cours de la session parlementaire de Mars, vous le savez, il s’est passé des choses ici qui ont choqué toute l’opinion parce qu’on avait pas pris les mesures qu’il fallait pour que les parlementaires soient en sécurité dans leur travail, pour que les parlementaires ne soient pas empêchés de travailler. Ce qui n’etait pas normal dans une république » a fait savoir le Chef du gouvernement central Sylvestre Ilunga Ilunkamba au sortir de la réunion avec Jeanine Mabunda et Alexis Thambwe.

Le Chef du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba veut prendre des mesures pour empêcher que ce qui s’est passé lors de la session de Mars ne se reproduise plus.

« Nous avons examiné la question. Après ici, nous auront cet après-midi une réunion avec les services concernés par la sécurisation du parlement pour que ce qui s’est passé durant la session passée ne se répète plus »a-t-il ajouté.

Des dispositions prises pour une rentrée qui prend en compte la sécurisation du parlement

Après le Palais du Peuple, le Chef du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba a réuni à la primature le Ministre des Relations avec le Parlement, le Vice-Ministre de l’Intérieur, le Vice-Ministre de la Justice, le Vice-Ministre des Finances, le Vice-Ministre de Budget, les responsables des services de sécurité ainsi que la Police.

Selon le Ministre des relations avec le Parlement Deo Nkusu, il s’est agi de faire le point sur la sécurité du Palais du Peuple lors de la rentrée parlementaire prévue le mardi 15 septembre 2020. Pour le Ministre des relations avec le Parlement Deo Nkusu qui a dressé le compte rendu de la réunion, toutes les dispositions sont prises pour une rentrée effective qui prend en compte la sécurisation aussi bien du siège des deux chambres du Parlement et ses abords que des élus du peuple eux-mêmes, pour qu’ils puissent, en toute sérénité, exercer les devoirs de leur charge.

Rappelons-le, les députés nationaux membres du front commun pour le Congo n’avaient pas digéré les différentes intrusions des militants de l’UDPS à la suite des initiatives portées par eux notamment les propositions portées par le duo Minaku-Sakata.

Hélène Makambo