Tribalisme en RDC :"Éviter l'exemple de la radio mille collines"Modeste Mutinga

Le Parti des Démocrates pour la Bonne Gouvernance constate avec regret qu’il ne se passe pas un seul jour en République démocratique du Congo sans que l’on apprenne des actes de violences physiques et verbales frisant la haine et l’immoralité.

Dans un communiqué de presse intitulé « Tribalisme en RDC : Éviter l’exemple de la Radio Mille Collines »,Modeste Mutinga invite le gouvernement de la République démocratique du Congo et les services compétents à mettre fin à cette escalade aux conséquences néfastes.

Ce parti cher au sénateur honoraire et Patron du Journal Le Potentiel constate que tous ces faits et gestes se déroulent sous l’œil indifférent des autorités politico-judicaires et sécuritaire. Dans le même communiqué parvenu à la rédaction de CONGOPOLITIS.NET ce dimanche 13 septembre 2020, il note avec amertume que les médias traditionnels et en ligne sont mis en contribution de façon consciente et inconsciente pour renforcer le sentiment de mépris et de séparation ethnique mettant en péril l’unité et la cohésion nationale.

« Le Conseil Supérieur de l’audiovisuel et de la communication, CSAC régulateur officiel des médias conformément à la constitution et aux lois de la République, se dérobe se ses missions régaliennes livrant ainsi à l’opinion publique, le contenu de certains médias qui passent pour les champions de l’injure facile et d’imputations dommageables en violation flagrante des dispositions du code pénal en des règles d’ethiques et de déontologie professionnelle » note la PDG, parti cher à Modeste Mutinga.

Le PDG tire la sonnette d’alarme au regard de l’ampleur de plus en plus ravageuses proche de la Radio Mille Collines qui a semé la désolation et alimenté le génocide dans un pays voisin. (Radio télévision libre des Mille Collines (RTLM) est une station de radio rwandaise, qui a émis du 8 juillet 1993 au 31 juillet 1994 et a joué un rôle important durant le génocide au Rwanda).

Rappelons-le, au cours de la 47e réunion du conseil des ministres tenu vendredi 04 septembre 2020, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a rappelé la nécessité d’assurer une grande cohésion nationale, surtout en cette période de grande agitation.

Aussi, a-t-il, demandé au Gouvernement de mettre à la disposition du Ministre près le Président de la République qui a dans ses attributions la mission de favoriser la cohésion nationale, les moyens nécessaires à la réalisation de ce programme le plus tôt que possible.

Clément Muamba