RDC:la situation économique entrain de se stabiliser suite aux efforts du gouvernement (Comité de Conjoncture)

La situation économique de la République Démocratique du congo est en train de se stabiliser suite aux efforts du Gouvernement Ilunga Ilunkamba. Les membres du Comité de Conjoncture Economique réunis mardi 11 Août 2020 à l’Immeuble du Gouvernement autour du Premier Ministre, pour examiner le secteur économique en général du pays, ont apprécié la relance de la production après une période sombre causé par les effets néfastes de la covid19.

« Il ressort de l’examen des différentes notes présentées que la situation économique est entrain de se stabiliser, les efforts du gouvernement fournis par le gouvernement, l’ensemble des institutions et le peuple Congolais sont entrain de produire des effets »a déclaré JEAN-BAUDOUIN MAYO à l’issue de la réunion.

A l’heure actuelle, précise JEAN-BAUDOUIN MAYO, il est question de maintenir cette rigueur. Le Gouvernement invite donc tous les contribuables à s’acquitter de leur devoir en payant les taxes et les impôts, et aux mobilisateurs de recettes de l’Etat, de reverser entièrement ces fonds dans le trésor public.

À lui de poursuivre, »Que nous autres, qui avons la charge de gérer le trésor public, le fassions dans l’orthodoxie »

Rappelons-le, le rapport d’évaluation et suivi pour la mobilisation accrue des recettes tels que présenté par JEAN-BAUDOUIN MAYO et José Sele Yalaghuli respectivement ministres du Budget et des Finances a été adopté lors de la 43e réunion du conseil des ministres tenue vendredi 07 août 2020.

À cette occasion rapporte le compte rendu de la réunion, le Vice-Premier Ministre a fait part au Conseil du rapport de la Commission-Economie et Finances qui a procédé à la notification de certaines mesures adoptées par le Gouvernement sur ce sujet.

Le Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget a profité de l’occasion pour informer le Conseil des rapports présentés par les régies financières sur l’évolution des recettes hebdomadaires et l’évaluation des mesures prises par le Gouvernement.

S’agissant des notifications faites, l’on peut relever entre autres : celles adressées au Ministre des Finances pour la retenue à la source de l’impôt sur les rémunérations et autres avantages ; la délivrance des quittances lors de la retenue de l’impôt sur les rémunérations et autres avantages ; la mesure relative à la suspension de l’exonération de la TVA sur les importations des sociétés minières ; la mesure de la suspension de la compensation des crédits TVA avec la redevance minière, etc.

Le Vice-Premier Ministre a également informé le Conseil sur les rapports faits à l’ECOFIN par les régies financières concernant l’évolution des recettes hebdomadaires.

De ce qui précède, il se dégage que les mesures de mobilisation accrue des recettes de l’Etat commencent à donner des résultats même si des efforts doivent se poursuivre à l’endroit des régies financières.

D’après certains observateurs, ces résultats font suite aux différentes options levées par le gouvernement mais aussi la redynamisation de l’IGF. À l’heure actuelle, elle a mis le cap sur le contrôle des exonérations et des compensations illicites accordées à diverses personnes physiques ou morales.

Depuis plusieurs années, le ministère des Finances s’est plaint des exonérations et compensations qui rognent terriblement les maigres recettes de l’Etat. Parallèlement aux efforts de mobilisation des recettes que déploie l’argentier congolais José Sele Yalaghuli, le gouvernement a décidé de mettre à contribution l’IGF pour ramener de l’ordre dans le volet exonérations et compensations aux imports, droits et taxes dues à l’État congolais.

Allegra Betika