RDC: Après le départ de l'armée Zambienne,les populations autochtones regagnent leurs cités habituelles

Le Président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi a présidé la 43e réunion du conseil des ministres vendredi 7 août 2020. Le Ministre de la Défense Nationale cité dans le compte rendu de la réunion, a confirmé les propos du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, que la situation sécuritaire semblait calme en général, en dépit des actions menées à l’Est du pays par certains groupes armés.

Les faits saillants ci-après peuvent être relevés :

• Conflit frontalier la Zambie et la RDC

Le Ministre de la Défense Nationale a confirmé que l’Armée Zambienne s’est complètement retirée des localités de KALUBAMBA et KIBANGA et que les populations autochtones regagnent leurs cités habituelles.

Un rapport technique comprenant le tracé définitif de la frontière ainsi que le budget global des travaux de DEMARCATION a été endossé par la SADC. Il sera adopté par toutes les parties lors d’une réunion virtuelle de Hauts Fonctionnaires de la SADC le samedi 08 août 2020.

Une mission de matérialisation de la libération desdites cités par voie diplomatique et de sensibilisation de la population sera mise en place par le Gouvernement. Elle sera accompagnée par 7 députés et sénateurs.

Ils viendront des provinces de Tanganyika, Kasaï, Kongo-Central, Ituri, Haut-Uélé, Nord Kivu et Sud-Kivu.

Situation dans certaines zones de défense

• Territoire de BENI

On a noté la capture d’un recruteur des ADF par nos Forces Armées. Ceci a permis le démantèlement d’un Centre de transit des ADF.

• Territoires de RUTSHURU et de MASISI.

Reddition auprès des FARDC de sieur MASTAKI MANDEDE, commandant en second de NDC-R accompagné de 33 combattants en territoire de Rutshuru.

• Territoire de DJUGU

Poursuite de l’activisme des miliciens CODECO qui se livrent à des actes de pillage des biens de la population et au rançonnage.

Toutefois, il y a lieu de signaler qu’en date du 1er août, est intervenue la signature d’un engagement de cessation des hostilités par des responsables de la milice CODECO malgré les hésitations de certains membres d’y adhérer.

• Territoire d’IRUMU

Les miliciens FRPI y ont incendié des maisons. A cette occasion les corps des cinq (5) personnes ont été trouvés brulés.L’intervention des FARDC a pu limiter les dégâts.

Attentes des FARDC

Les informations concernant les attentes des FARDC ont été exposées en Conseil des Ministres.

Yassem Buyibu