KINSHASA : Néhémie Mwilanya au chevet des victimes de la marche du 23 juillet

C’était une journée chargée pour le coordonnateur du front commun pour le Congo, Néhémie Mwilanya Wilondja, qui a rendu visite ce dimanche 26 juillet 2020 les membres du FCC, victimes de l’intolérance des partisans du chaos, agressés sur leur chemin de retour, après leur participation à la marche réussie du 23 juillet dernier.

Tout a débuté à Tshangu, dans la partie Est de la capitale où il a visité 7 patients internés à l’hôpital Roi Baudouin. Sur place, le Docteur Pierre Mbuze, Médecin Chef de service interne de cet hôpital, a indiqué que sur les 7 patients, 2 ont subi un traumatisme crânien et à l’heure actuelle, leurs états de santé sont stables.

Ensuite, ensemble avec ses collègues du FCC, Néhémie Mwilanya Wilondja s’est rendu à Lemba puis Matete où il a fait le même exercice.

Aux patients, Néhémie Mwilanya Wilondja les a rassuré le soutien de toute la famille politique front commun pour le Congo et s’est réjoui en même temps que tous sont hors du danger.

Partout où il est passé, le coordonnateur du front commun pour le Congo a pris en charge les frais de traitement de ces patients. Occasion pour l’élu de Fizi de rappeler qu’il y a des acquis pour lesquels nous nous battons et qu’il faut à tout prix conserver.

« Il y a notamment l’unité nationale, le processus démocratique. Nous ne pouvons pas retourner en arrière et tomber dans l’intolérance politique »a-t-il fait savoir.

Rappelons-le, les militants de différents regroupements politiques membres du Front commun pour le Congo avaient répondu à l’appel lancé par la coordination de la plateforme chère au sénateur à vie Joseph Kabila Kabange pour soutenir et encourager la cohésion nationale, le respect de la Constitution, le soutien aux institutions du pays ainsi que la solidarité avec la population.

 

 

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de