RDC: Mission accomplie pour le FCC

A travers ses partis et regroupements membres, la plateforme politique chère à l’ancien président, Joseph Kabila a bel et bien marché ce jeudi 23 juillet 2020 pour soutenir et encourager la cohésion nationale, le respect de la Constitution, le soutien aux institutions du pays ainsi que la solidarité avec la population. Ce qui, selon une frange de l’opinion, laissait croire que le front commun pour le Congo n’était pas en mesure de mobiliser les masses.

Rien n’est plus faux car des milliers de Kinois avec les effigies de formations politiques du front commun pour le Congo ont pris part à cette marche depuis la commune de LIMETE pour le Palais du Peuple siège du Parlement où un mémo devrait être déposer. Aux côtés des militants, l’on a vu plusieurs caciques du FCC dont Néhémie Mwilanya Wilondja, Adolphe Lumanu, She Okitundu, Ramazani Shadary, Barnabé Kikaya Bin Karubi, Bruno Tshibala et tant d’autres.

Au regard de la mobilisation sur terrain, l’on peut dire que c’est une mission accomplie pour le front commun pour le Congo sans que leur leader Joseph Kabila Kabange ne fasse une apparition, et sans utiliser des casseurs pour intimider la population. « L’ordre et la discipline étaient au rendez-vous, un exemple à suivre pour les apprentis mobilisateurs des masses »a recommandé Barnabé Kikaya.

Nul n’a le monopole de la rue, a-t-on constaté à l’issue de la marche du front commun pour le Congo. Pour nombre d’observateurs, le FCC a tué le mythe de l’exclusivité de la rue dans le calme, dans l’ordre et la discipline tenant compte de la nécessité de ne pas perturber toute une journée ouvrable. »C’est parceque nous connaissons le prix de la reconstruction que nous marchons sans casser, ni détruire »a indiqué un cadre du front commun pour le Congo.

Pour Néhémie Mwilanya Wilondja l’homme orchestre de la réussite de ce jour, le FCC a prouvé une fois de plus qu’il est détenteur de la majorité dans les institutions mais aussi dans la rue.

Le coordonnateur national du Front Commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya a dénoncé les manœuvres dilatoires dans le fonctionnement de la coalition FCC-CACH. À l’en croire, il y a l’une des parties de la coalition qui veut s’arroger tout le pouvoir au détriment du front commun pour le Congo.

La coalition FCC-CACH, a-t-il rappelé, est assise sur l’équilibre des pouvoirs entre le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi et la majorité parlementaire détenue par le front commun pour le Congo de Joseph Kabila Kabange.

« Nous sommes des bons élèves de la coalition, mais attention nous pensons seulement que nous ne donnons pas un chèque  en blanc. La coalition est assise sur la constitution de la République et à partir du moment où on veut réduire la constitution à sa simple expression, nous ne sommes pas d’accord » a désapprouvé l’élu de Fizi et ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila Kabange.

Après les différentes marches, Maintenant, des observateurs avertis appellent les autorités compétentes à concentrer leurs énergies pour résoudre les multiples problèmes qui rongent la société. La population veut voir du concret et espère vivre dans de bonnes conditions.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de