Kinshasa : L'itinéraire de la marche du FCC pour le respect de la constitution, soutien aux institutions ainsi que la solidarité avec la population

Comme annoncé à l’issue de la dernière réunion de la conférence des présidents des regroupements politiques du front commun pour le Congo, la plateforme chère au sénateur à vie Joseph Kabila Kabange va bel et bien tenir sa marche dite pacifique ce jeudi 23 juillet 2020 sur l’ensemble du territoire national. Cette marche initiée par la première force politique du pays, précise Lambert Mende Omalanga s’articule autour de 3 axes essentiels.

Premièrement renseigne Lambert Mende Omalanga, député national et cadre de ce regroupement Politique, c’est un appel pathétique que le FCC veut lancer pour le respect de la constitution et des institutions de la République. Il s’agit particulièrement de soutenir et encourager le Chef du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba dans sa démarche d’en savoir d’avantage auprès du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, sur ce qu’il qualifie de grave situation ayant conduit le vice premier ministre et ministre de l’intérieur à contresigner des actes de haute portée juridique tels, les nominations. Prérogatives reconnues pourtant constitutionnellement au premier ministre qui, de surcroit était sur le territoire national.

La plateforme de l’ancien Président Joseph Kabila crie à des violations intentionnelles et récurrentes de la constitution et des lois du pays. Le FCC indique que l’intérim du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur ne se limitait qu’au traitement des affaires courantes.

En deuxième lieu, rappelle le PCA des lignes maritimes congolaises, il s’agit de la promotion et la défense de l’unité et de la cohésion nationale. Ces deux valeurs d’après le FCC sont menacés par des discours de haine, d’antagonisme intercommunautaire et par des pulsions centrifuges observées ici et là à travers la République démocratique du Congo.

Enfin, a-t-il souligné, qu’il s’agit de l’expression de solidarité du front commun pour le Congo avec le peuple Congolais qui souffre, empêtré dans d’énormes difficultés suite à la covid19, de l’inflation galopante qui a un impact insupportable sur le coût de la vie, l’insécurité ainsi que la guerre à l’Est de la RDC.

Cette marche qui va regrouper les sociétaires du FCC, précise Lambert Mende Omalanga, partira du croisement des avenues de l’université, Boulevards Sendwe et Lumumba et se dirigera vers le Palais du Peuple où un message sera remis aux responsables de deux chambres du parlement à savoir Alexis Thambwe Mwamba et Mabunda Jeanine Lioko à partir de 8 Heures.

Rappelons-le, comme pour les précédentes marches projetées contre l’enterinement de RONSARD Malonda à la présidence de la CENI, le Gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny NGOBILA n’avait pas accédé à la demande du Front Commun pour le Congo qui avait prévu de marcher, mardi 14 juillet dernier, en solidarité aux institutions de la République. Après échange avec le numéro Un de la ville, la famille politique de Joseph Kabila Kabange respectueuse des textes s’etait pliée au respect de l’état d’urgence sanitaire qui vient d’être levé par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de