Néhémie Mwilanya :"Nous avons eu des contradictions liées à un déficit de confiance sur certaines questions. Dieu merci, tout cela est derrière nous maintenant"

« Mieux vaut tard que jamais »dit-on. Cet adage, le front commun pour le Congo, plateforme politique chère à Joseph Kabila Kabange l’a certainement compris. Après la rencontre de Mbandaka en marge de l’intronisation du nouvel évêque de Mbandaka-Bikoro, l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila et coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya s’est entretenu encore ce jeudi 06 février 2020 avec le Cardinal Fridolin Ambongo à Kinshasa.

Au sortir de l’audience, ce proche et bras droit de Joseph Kabila a déclaré: « Nous avons reconnu que nous avons eu des malentendus, nous avons eu même certaines contradictions qui étaient liées à un déficit de confiance sur certaines questions. Dieu merci, tout cela est derrière nous maintenant ».

L’avenir, a-t-il poursuivi, a prouvé que sur toutes ces questions là, il y avait beaucoup plus des procès d’intentions. « Si nous nous étions fait suffisamment confiance , on allait surmonter pas mal des malentendus et le plus important, tout ça est derrière nous ».

Fort de son ancrage au pays, le coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya Wilondja a indiqué que nous avions décidé de tourner la page. »C’est un bon départ pour le bien de notre communauté nationale parceque la cible de l’église comme la nôtre demeure la population c’est-à-dire voir les conditions de vies de cette population s’améliorer, avoir la stabilité et la paix dans le pays, afin que l’économie du pays prospère, nos jeunes gens aient des emplois.

« Nous regardons dans la même direction avec l’église catholique, aujourd’hui encore »a affirmé l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila Kabange, Chef de l’État honoraire et autorité morale du front commun pour le Congo.

Pour plusieurs analystes, il faudra donc que la classe politique congolaise saisisse l’idéologie du front commun pour le Congo qui place toujours les intérêts de la République Démocratique du Congo avant toute chose. Par le dialogue, le front commun pour le Congo a réajusté sa stratégie pour des relations constructives avec l’église catholique.

« Dans tout ça, Néhémie Mwilanya Wilondja en tire les bénéfices. Certains de ses camarades de la plateforme caressent depuis toujours et jusqu’aujourd’hui le rêve de le voir perdre son influence sur le jeu et les enjeux. Mais comme un stratège champion, il a su, dans sa course, sauter chaque haie en gardant les yeux sur la ligne d’arrivée, les intérêts de la RDC et de l’Autorité Morale du FCC » ont estimé certains analystes politiques. Et lorsqu’il faudra féliciter les troupes comme c’était le cas le 23 décembre 2019 à Kingakati lors de la restitution des résolutions de Mbwela par l’autorité morale Joseph Kabila Kabange, les regards ne manqueront pas de se diriger vers le Coordonnateur National du FCC, le professeur Néhémie Mwilanya, qui joue un rôle décisif dans la jeune histoire de cette plateforme politique.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de
Live tweets

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/bahati-lukwebo-et-thambwe-mwamba-lheure-du-duel/
#RDC #Senat #Elections2019 #Kinshasa #FCC #AFDC-A

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/le-desistement-de-guy-loando-balise-la-voie-a-eric-rubuye-comme-futur-questeur/
#RDC #Senat #Elections2019

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/26/formation-du-gouvernement-fini-le-suspense/
#RDC #gouvernement #tshisekedi #kabila

Load More...