RDC: Bientôt le CACH dans les bras de LAMUKA

Le Chef de l’État Congolais Félix Antoine Tshisekedi aux côtés de son homologue João Lourenço, étaient en médiateurs face aux présidents rwandais et ougandais, le dimanche 2 février 2020 à Luanda, en Angola. Au menu des entretiens avait-on appris, de la presse Présidentielle, tenter d’apaiser les tensions persistantes entre le Rwanda et l’Ouganda.

Des sources proches de la présidence de la République Démocratique du Congo renseignent que FATSHI s’est rendu en Angola en passant par Oyo au Congo Brazzaville et qu’il serait revenu par le même itinéraire après des échanges avec Dénis Sassou Ngwesso. Dautres sources dignes de foi informent que le même jour Jean Pierre Bemba, leader du mouvement de libération du Congo et Martin Fayulu étaient également passés par là.

Hasard du calendrier ? Pas du tout, les bruits se confirment et le jeu se clarifie , la dernière escale de Oyo ressemble à une sortie d’un partenaire infidèle. Il s’y serait joué les préludes dune recomposition familiale entre lamuka et CACH. Étonnant !

Les délégations des deux plateformes se seraient croisées dans un salon feutré de oyo; Lamuka aurait réussi à convaincre Cach du fait que les sentiments évoluent vite et que la haine d’hier s’est brutalement changée en un amour volcanique.

Des observateurs de l’environnement politique congolais s’interrogent pourtant sur l’option prise par l’autorité morale du Cap pour le Changement Félix Antoine Tshisekedi qui préfèrerait tromper ses partenaires pour nouer une alliance avec ceux qui l’avaient poignardé dans le dos à Genève lorsqu’il fallait designer le candidat commun de l’opposition à la veille des élections générales de décembre 2018.

Il oublie, au passage, que c’est le front commun pour le Congo de Joseph Kabila qui a donné l’équilibre à son pouvoir grâce à sa majorité parlementaire confortable.

En s’enivrant de la fameuse dissolution de l’Assemblée, le CACH devrait savoir que le baisé d’un partenaire avec qui on s’est brouillé par le passé, peut vite ressembler au baisé de Judas.

D’ailleurs, avertissent plusieurs analystes politiques, ce nouveau mariage en préparation, contrairement au premier mariage avec le FCC, risque de profiter aux forces obscures de l’extérieur qui n’ont jamais vu de bon œil le rapprochement entre deux personnalités de la République Démocratique du Congo à savoir Félix Antoine Tshisekedi et Joseph Kabila Kabange.

Au FCC d’ouvrir l’oeil et d’être vigilant face à son partenaire qui cherche, depuis plusieurs semaines à se défaire de la coalition en minimisant, peut être trop naïvement, la réaction du peuple qui, lassé de la corruption rampante et des conditions socioéconomiques difficiles, n’est pas loin d’en découdre avec le Cach qui a tant promis.

Clément Muamba MULEMBUE

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Commentaire threads
0 Thread réponse
0 Followers
 
Commentaire plus pertinent
Meilleur commentaire
1 Auteur de commentaire
Cédric idumba Auteur récent de commentaire
  Souscrire  
Notification de
Cédric idumba
Cédric idumba

Votre façon d’écrire montre clairement que vous êtes du Fcc et en tant que journaliste apprenez à être équilibré