Ilunga Ilunkamba: "Aucune dépense ne se fera en dehors du budget"

Le projet de loi des Finances exercice 2020 était une nouvelle fois examiné au cours de la 6e réunion du Conseil des ministres tenue vendredi 18 octobre 2019 à l’immeuble du gouvernement situé à Kinshasa/Gombe.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a rappelé à son équipe que l’heure est à la finalisation dudit projet qui doit être déposé à l’Assemblée nationale avant la fin de ce mois d’octobre.

Il a insisté sur la nécessité de respecter les procédures et les règles en matière de dépenses, notamment en ce qui concerne l’existence d’un Plan d’Engagement et d’un Bon d’Engagement appuyé par les pièces justificatives à mettre dans la chaîne de la dépense.

Sur instruction du chef du gouvernement, « le vice-premier ministre et ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo, a prévenu les ministres que les dépenses ne seront exécutées que si elles sont prévues au budget », rapporte David Jolino Makelele, porte-parole du Gouvernement, dans le compte-rendu.

Le gouvernement a aussi examiné le projet de décret fixant les avantages et facilités à accorder aux investisseurs opérant dans les Zones Economiques Spéciales en RDC. Après débat et délibération, le Conseil l’a adopté moyennant toilettage.

D’après toujours le compte-rendu, le 1er ministre a annoncé aux membres du gouvernement qu’en vue d’assurer le suivi et l’évaluation des décisions du Conseil, les ministres chargés de leur exécution seront notifiés et appelés à faire rapport lors de l’évaluation mensuelle de ces décisions.

Il a également annoncé qu’en raison de la rigueur que requiert l’examen et l’adoption des textes juridiques, ceux-ci devront passer, sauf cas exceptionnel, par les commissions interministérielles permanentes.

« Les textes à présenter devront être examinés et débattus sous la supervision du premier ministre. Les Projets des textes devront faire l’objet de toilettage par une Commission Technique », dit David Jolino Makelele dans le compte-rendu.

Concernant le point sur l’État et l’administration du territoire, le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières a exposé au Conseil des ministres, l’évolution du dossier du Crash de l’Avion Antonov A72. Il ressort que les corps des victimes de ce drame et les débris de l’appareil ont été retrouvés aux alentours du lieu du crash, précisément dans le territoire de Kole, groupement Okoto, dans la province du Sankuru. Les dépouilles ont été acheminées vers Kinshasa à la clinique Ngaliema pour analyse et identification.

En attendant l’aboutissement de l’enquête en cours, les mauvaises conditions météorologiques seraient, jusque-là, la cause principale du crash. Les recherches se poursuivent avec l’aide de la Monusco pour retrouver la boîte noire.

Sur le plan sécuritaire, le Conseil des ministres a noté que la situation est relativement calme sur toute l’étendue du territoire national.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de