Bientôt un cahier de charges pour achever le processus de démobilisation de la FRPI

FRPI démobilisation

Le premier Ministre Ilunga Ilunkamba a présidé, vendredi 4 octobre 2019, une réunion avec le STAREC, un programme de Stabilisation et de Reconstruction des Zones sorties des Conflits Armés; structure du gouvernement créée en 2009. Cette délégation était composée du coordinateur de la structure, du gouverneur de la province de l’Ituri Jean Bamanisa Saidi ainsi que du coordonnateur du Mécanisme national de suivi de l’accord d’Addis-Abeba, Claude Ibalanky.

Cette délégation était venue solliciter au Premier ministre, en sa qualité de président du comité de pilotage du Starec, d’organiser une réunion d’évaluation afin de mettre sur pied un chronogramme pour achever le processus de démobilisation de la Force de la résistance patriotique de l’Ituri (FRPI).

« Nous avons déjà mis en œuvre le précantonnement et il est question de passer à la 2e étape, celle du cantonnement et de la démobilisation. Nous étions venus discuter de ces questions avec le Premier ministre Sylvestre Ilunga qui va convoquer certainement les parties prenantes pour qu’un cahier de charges et un chronogramme soient mis en place pour le suivi et l’aboutissement de ce processus », a dévoilé Jean Bamanisa, gouverneur de l’Ituri, au sortir de l’audience.

À ce jour, « près de 900 personnes sont en pré- cantonnement en Ituri, travail supervisé par le Mécanisme de suivi », rassure le gouverneur de cette province; Jean Bamanisa Saidi.

« Il est impérieux pour le chef du gouvernement de convoquer toutes les parties prenantes à cette séance d’évaluation pour déterminer le cahier de charges de la démobilisation de ces forces de qui dépendent mille autres individus », a-t-il insisté.

Pour sa part, Claude Ibalanky a souligné l’importance des résultats concrets dans ce processus commencé avec la FRPI.

 » Ce processus doit aller jusqu’au bout. On ne peut pas débuter un processus et, après, on abandonne; ça crée un mauvais précédent non seulement pour la recherche de la paix dans l’Est de la RDC, mais aussi dans la région des Grands Lacs », a-t-il appuyé.

Le coordonnateur du Mécanisme national de suivi a laissé entendre que le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, qui tient à la restauration de l’autorité de l’État sur toute l’étendue du pays, prête une attention particulière à ce processus pour son aboutissement le plus tôt possible.

« Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a pris l’engagement d’accompagner ce processus jusqu’au bout « , a annoncé ce Claude Ibalanky Ekolomba Ben Baruch.

S’agissant du budget à allouer à ce processus, Claude Ibalanky a précisé que « chaque étape a un budget spécifique ».

 » Au niveau du pré-cantonnement, il y a un budget et, pour la prochaine étape, il faudra encore un autre budget « , a-t-il précisé.

Le gouverneur Bamanisa Saidi a conclu que toutes ces questions seront discutées au niveau du comité de pilotage.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de
Live tweets

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/bahati-lukwebo-et-thambwe-mwamba-lheure-du-duel/
#RDC #Senat #Elections2019 #Kinshasa #FCC #AFDC-A

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/le-desistement-de-guy-loando-balise-la-voie-a-eric-rubuye-comme-futur-questeur/
#RDC #Senat #Elections2019

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/26/formation-du-gouvernement-fini-le-suspense/
#RDC #gouvernement #tshisekedi #kabila

Load More...