Gouvernement Ilunkamba : Vers un budget de 11 853,4 milliards de francs congolais, l’équivalent de 7 milliards de dollars américains

Ilunga Ilunkamba Actes d'engagements signé

Le Premier ministre Sylvetre Ilunga Ilunkamba a présidé le vendredi 27 septembre 2019 la troisième réunion du conseil des ministres à l’hôtel du Gouvernement où plusieurs questions liées à la vie nationale du pays étaient évoquées.

À cet effet, l’avant-projet du Budget 2020 en élaboration au sein du Gouvernement se chiffre à 11 853,4 milliards de francs congolais, soit l’équivalent de 7 milliards de dollars américains. Il était question pour le vice-premier ministre en charge du Budget, Jean-Baudouin Mayo de rassurer le Conseil des ministres que les préparatifs avancent normalement. Tout est fait de sorte que le délai constitutionnel soit respecté. Se référant au compte-rendu fait par le porte-parole du Gouvernement, l’avant-projet du Budget 2020 connaît un accroissement de 14,5% par rapport au niveau du Budget de l’exercice 2019 qui, lui, est chiffré à 10 353,3 milliards de francs congolais, soit l’équivalent de 5,9 milliards USD.

« Des mesures idoines sont envisagées dans toutes les administrations financières pour la mobilisation accrue des recettes leur assignées » rapporte Jolino Makelele

S’agissant du taux de croissance, il est arrêté et harmonisé avec les experts du Fonds monétaire international est de 5,4% avec une possibilité d’amélioration au regard de certains paramètres liés à l’évolution des activités extractives.

Pour plusieurs économistes, il n’est pas exclu que la prochaine réunion du Conseil des ministres examine et approuve cet avant-projet du Budget 2020. Ce n’est qu’après cette approbation qu’il pourra devenir projet du Budget 2020 pour être transmis à l’Assemblée nationale afin de solliciter son adoption.

Ils soutiennent que son examen par les deux chambres du Parlement pourrait aboutir à une révision à la hausse tout comme au maintien du même montant mais avec des réaménagement internes des affections.

Le conseil a suivi la communication du Premier ministre portant respectivement sur l’état des lieux des ministères et de la déclaration du patrimoine familial des ministres. A ce sujet, le chef du gouvernement Sylvetre Ilunga Ilunkamba a rappelé l’importance des états des lieux des ministères, précisant qu’il s’agit des dossiers prioritaires qui constituent des actions à mener dans le cadre de l’application du Programme du gouvernement.

S’agissant du second volet, a fait savoir le ministre d’Etat, ministre de la Communication et médias, le Premier ministre a rappelé aux membres du gouvernement les prescrits de l’article 99 de la constitution sur l’obligation de déposer, sans délai, leurs déclarations auprès de la Cour constitutionnelle étant entendu que le délai butoir est fixé au 6 octobre 2019.

En ce qui concerne la situation générale du pays, le ministre d’Etat, ministre de la Communication et médias, David Jolino Diwampovesa Makelele, a fait observer que de manière globale, un calme relatif règne sur toute l’étendue du territoire national, hormis dans le nord-est du pays, où des groupes armés étrangers et locaux continuent d’endeuiller des familles.

Toutefois, a-t-il poursuivi, dans l’ensemble de la population, on continue à enregistrer des réactions favorables à la suite de la décision de la gratuité de l’enseignement de base. Abordant la question relative aux conflits inter-communautaires, le conseil des ministres a épinglé, d’une part, le risque d’embrasement à Tshilembe, secteur de Baluba Lubilanji dans le territoire de Katanda, au Kasaï Oriental, autour d’un vieux conflit foncier entre les Bena Muemba et les Bena Kapuya et, d’autre part, la persistance des tensions entre les communautés Batende et Banunu dans le territoire de Yumbi dans la province du Mai-Ndombe. Un conflit exacerbé à la suite des accusations proférées par les Batende contre un administrateur de territoire militaire qui favoriserait les Banunu.

À l’heure actuelle, l’opinion nationale attend de ce premier gouvernement post alternance la résolution et amélioration des conditions de vie tels qu’avait promis le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi conformément à son credo mettre l’homme au centre de toute chose.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de
Live tweets

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/bahati-lukwebo-et-thambwe-mwamba-lheure-du-duel/
#RDC #Senat #Elections2019 #Kinshasa #FCC #AFDC-A

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/le-desistement-de-guy-loando-balise-la-voie-a-eric-rubuye-comme-futur-questeur/
#RDC #Senat #Elections2019

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/26/formation-du-gouvernement-fini-le-suspense/
#RDC #gouvernement #tshisekedi #kabila

Load More...