Le Gouvernement Ilunga Ilunkamba officiellement investi. Que le travail commence !

Ilunga Ilunkamba à l'assemblée nationale

Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga était revenu le vendredi 6 septembre 2019 à l’Assemblée nationale, après qu’il ait dévoilé le mardi dernier le programme du gouvernement. 48 heures lui avaient en effet été accordées afin d’apprêter les réponses satisfaisantes face aux innombrables et diverses préoccupations soulevées par les élus du peuple quant à ce. Après débat, son programme a été approuvé, donc officiellement investi avec l’ensemble de son équipe gouvernementale, et que le travail commence.

À cet effet, 375 députés nationaux ont adopté ce programme sur les 379 présents à la séance plénière. Aucun n’a voté contre et quatre ont voté abstention.

Avant l’investiture de son gouvernement, le Premier ministre a répondu aux questions que les députés nationaux lui avaient posées lors de la présentation du programme du gouvernement. S’agissant des chiffres sur l’action de son gouvernement, il a assuré que le budget va déterminer chaque action, son chronogramme ainsi que son coût et le lieu d’exécution.

« Le programme qui vous a été décliné n’est pas parfait. Il a au moins l’ambition de faire renaître, dans le cœur de chaque congolaise, une nouvelle conscience et une nouvelle espérance »a-t-il espéré. Lors de la présentation du discours programme mardi dernier, certains députés de l’opposition avaient qualifié le programme du gouvernement d’irréaliste et de chapelet de bonnes intentions.

A ce sujet, le Premier ministre dit reconnaître et respecter le rôle démocratique de ces députés. Indiquant que son programme est une vision de redressement de la RDC, coulée en formes de déclarations de politique générale.

Il y a lieu de préciser que le programme du Gouvernement de coalition s’articule autour de 15 piliers regroupés en quatre secteurs. Objectif : assurer le redressement national à partir de la base.

Si cette séance plénière a été boycotté par les élus de l’opposition, des élus de la Coalition FCC-CACH qui ont investi ce Gouvernement s’engagent à assurer un contrôle rigoureux dans sa mise en oeuvre pour l’intérêt du peuple congolais.

Plusieurs économistes notent que le premier débat des chiffres sera engagé, sans nul doute, lors de la prochaine session liée à l’examen du Budget 2020 afin de doter à l’Exécutif national les moyens de sa politique.

Ainsi, la matière principale de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale étant épuisée, Jeanine Mabunda l’a déclaré close.

Cette investiture du Gouvernement vient consacrer le parachèvement de la mise en place des institutions politiques de l’Exécutif national issues des élections de décembre 2018 qui ont consacré l’alternance pacifique et politique à la tête de la République démocratique du Congo.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de