Néhémie Mwilanya face à la presse

Point de press FCC

Les médias ne se priveraient pas d’un rendez-vous qui ressemble à une offrande de bonne saison. Alors que les bruits du premier Gouvernement de coalition se font déjà entendre dans les cercles de tout bord, un point de presse, tenu par Néhémie Mwilanya, Coordonnateur National de la plateforme kabiliste, ça ne se manque pas.

Connu pour être un communicateur plutôt parcimonieux, le professeur Mwilanya, ne peut que mesurer le poids de sa sortie, plus de huit mois après la première conférence de presse tenue en pleine campagne électorale. Depuis lors les animosités, entre CACH et FCC, se sont tues, les visions se sont rencontrées et l’histoire congolaise a fait son pied de nez.

Affichant une satisfaction que rien ne peut disputer, le Communicateur du jour s’est empressé de fixer les repères de la première force politique du pays. Le FCC, a-t-il martelé, est un rassemblement autour d’une cause, celle du Congo, pays pour lequel, durant dix-huit ans, poursuit-il, le Président honoraire a consenti des sacrifices énormes portés par sa politique d’ouverture.

Forgé dans des valeurs républicaines et dans la défense de la souveraineté et de l’indépendance de la RDC, le FCC a réussi à conquérir les suffrages du peuple lors des différentes élections à caractère législatives. Très vite, il a formalisé cet atout en prépondérance politique. Formidable leçon de survie politique de la plateforme ayant à la tête, le Sénateur à vie, Joseph Kabila Kabange, convaincu du progrès irréversible de son pays.

Préférant la coalition à la confrontation stérile, les deux plateformes, aidées par leur proximité idéologique, ont choisi de mettre hors-jeu les ennemis du peuple, habitués aux stratégies politiciennes qui ne profitent qu’aux pêcheurs en eaux troubles.

Le calumet de la paix, fumé entre les deux partenaires, il était donc question de mettre en place les institutions issues des élections ; tâche nécessaire pour consolider la construction de l’alliance. Le FCC s’est montré à la hauteur des enjeux poursuivant son engagement jusqu’à la concrétisation attendue du Gouvernement de coalition que dirigera l’un de ses hommes, Ilunga Ilunkamba.

Au coordonnateur national d’ajouter, le FCC continuera à jouer pleinement son rôle en insistant sur des questions prioritaires que sont notamment la consolidation des acquis et l’acceptation de la plus-value de la coalition. Voilà un cinglant démenti aux mauvaises langues qui s’attendent au déluge !

Mieux encore, le FCC abat la carte de choc et de charme, celle de la régénérescence qui aura pour preuves indéniables la présence remarquable de la jeunesse et des femmes au sein du Gouvernement de coalition. Il y aura une « participation qualitative et quantitative de la jeunesse et de la femme, a insisté l’ancien Directeur de Cabinet du Président Honoraire, connu pour son combat en ce sens.

Le renouvellement de la classe politique n’est donc plus un vœu classé aux archives d’autant que le FCC assume pleinement le choix en faveur de la coalition. « Ne vous laissez pas enrôler dans l’armée de ceux qui prophétisent le mal sur ce pays » a-t-il averti avant de se livrer au traditionnel jeu de questions réponses.

Congopolitis

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de
Live tweets

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/bahati-lukwebo-et-thambwe-mwamba-lheure-du-duel/
#RDC #Senat #Elections2019 #Kinshasa #FCC #AFDC-A

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/le-desistement-de-guy-loando-balise-la-voie-a-eric-rubuye-comme-futur-questeur/
#RDC #Senat #Elections2019

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/26/formation-du-gouvernement-fini-le-suspense/
#RDC #gouvernement #tshisekedi #kabila

Load More...