Formation du Gouvernement  : le temps des manipulateurs ?

Premier Ministre Ilunga Iilunkamba et Fatshi RDC

Décidément, le calme est devenu une denrée rare dans le microcosme politique congolais qui s’agite à quelques pas pourtant de la formation du premier Gouvernement de coalition FCC/CACH tellement attendu par tous en RDC et à l’étranger.

Une autre comète se serait ainsi abattue depuis hier à l’annonce surprenante d’un bic rouge présidentiel qui aurait freiné la première mouture Ilunkamba qui, selon certaines sources, comptait des têtes indésirables surtout que les jeunes et les femmes n’y seraient pas suffisamment représentés.

Fausses rumeurs, s’insurgent plusieurs ténors du Cap pour le Changement qui regrettent que la personne du premier citoyen de la République soit souvent mêlée à des « histoires terre à terre » au moment où les enjeux sont si importants.

Rien n’y fait, la nouvelle a déjà fait tache d’huile et les médias internationaux s’en sont rapidement emparés comme ils savent si bien le faire au point de laisser croire que le processus enregistrera du retard vu les exigences du Chef de l’Etat.

Les prétendus bannis du Président Fatshi sont désormais connus, ils appartiendraient au FCC, plateforme kabiliste dont plusieurs cadres déplorent d’ailleurs ce qu’ils qualifient de manipulation très orientée de l’information. Une manière de dire à qui veut l’entendre qu’il s’agit, une fois encore, de quelques balivernes dont se passerait bien une classe politique responsable.

Il est donc évident que l’eau troublée profiterait aux pêcheurs mal intentionnés, dissimulés dans les rangs du CACH et du FCC. Leur jeu est cependant cousu de fil blanc dans la mesure où il n’existe pas de droit de veto d’un partenaire sur l’autre en matière de listes de ministrables. C’est cela l’esprit de la coalition.

Au moment de lancer les consultations, le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba, seul habileté, par la constitution, à former le Gouvernement, avait clairement partagé les critères du casting ministériel en harmonie avec la vision du Chef de l’Etat et les attentes de la coalition.

Les potentiels recalés de l’examen, voulant à tout prix sortir du terrible piège, mènent, depuis lors, une farouche résistance faite de maladresse et de désespoir. Sans le savoir, ils brûlent définitivement leurs chances de sécuriser une place dans l’équipe de départ.

A eux, se joignent aussi le groupe de ceux qui tiennent mordicus à projeter l’image d’un Président de la République très exigeant sachant que ses manœuvres d’interférence dans le processus d’un Gouvernement de coalition sont particulièrement minces.

Peu importe les artifices, il faut décerner un carton rouge à ces manipulateurs de l’information, affirme un observateur qui prédit que ces perturbateurs apprendront, dans les tous prochains jours, que tout a bien progressé au niveau de la formation du Gouvernement et que seuls ceux qui répondent aux critères seront nommés.

Dorcas Ilunga

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de
Live tweets

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/bahati-lukwebo-et-thambwe-mwamba-lheure-du-duel/
#RDC #Senat #Elections2019 #Kinshasa #FCC #AFDC-A

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/le-desistement-de-guy-loando-balise-la-voie-a-eric-rubuye-comme-futur-questeur/
#RDC #Senat #Elections2019

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/26/formation-du-gouvernement-fini-le-suspense/
#RDC #gouvernement #tshisekedi #kabila

Load More...