Formation du Gouvernement : Kamerhe et Bahati ont pris langue avec Sylvestre Ilunga Ilunkamba

Consultation pour formation du Gouvernement RDC

Chez Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier Ministre chargé de former le Gouvernement de coalition entre le FCC et CACH, les visiteurs se bousculent au portillon pour des raisons que nul n’ignore, en ces temps où les ministrables veulent s’assurer d’être repris dans la liste finale d’un Chef de l’Exécutif aussi difficile à manœuvrer qu’un bloc de granite.

Samedi 3 août 2019, le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a échangé tour à tour avec Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du Président de la République et Modeste Bahati Lukwebo, candidat malheureux au perchoir de la Chambre haute du Parlement.

A l’issue de l’audience, Vital Kamerhe, visiblement prudent, a affirmé que les regroupements politiques membres de la coalition au pouvoir s’activent à proposer des candidatures au Premier Ministre qui, lui, à la charge constitutionnelle de former son gouvernement. D’aucuns s’interrogent toutefois sur les véritables motivations de sa visite, lui qui est à la fois Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat et Autorité Morale de l’UNC, composante du CACH.

Voilà que ressurgissent les bruits d’une éventuelle exfiltration de Vital Kamerhe de la Présidence pour intégrer un Gouvernement dont la composition résultera d’une alchimie inédite surtout que l’élu du Sud-Kivu fait face à des critiques persistantes quant à sa gestion fortement décrié.

« Le Gouvernement est le lieu de conjonction d’efforts et des ressources pour atteindre les objectifs assignés par le Chef de l’Etat pour répondre au besoin du peuple congolais qui a voté pour le changement » a-t-il fait savoir, comme pour se dédouaner.

De son côté, le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo dont les ambitions gouvernementales ne sont plus que secrets de polichinelle, indique qu’il s’agissait d’une visite de courtoisie permettant un échange d’idées avec le Premier Ministre pour voir comment redresser, entre autres, l’économie du pays.  A en croire, le Challenger de Thambwe Mwamba, il n’était nullement question de consultations au sujet de la formation du Gouvernement.

Faut-il rappeler que le Sénateur Bahati qui ne fait plus partie du Front Commun pour le Congo revendique, par ailleurs, 4 postes ministériels à déduire à son ancienne famille politique dont une Vice-primature, un ministère d’Etat, un ministère et un Vice-ministère, dans le futur gouvernement. Tout est certes possible en politique mais ces chances semblent d’ores et déjà compromises.

Il sied de rappeler que l’Accord de coalition FCC-CACH a été signé le 29 juillet 2019 par les deux parties, avant de le remettre  officiellement au Premier Ministre Sylvestre  Ilunga Ilunkamba.  Au terme d’âpres négociations, les principales forces politiques en présence, le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH), se sont finalement mis d’accord sur le partage des  postes du Gouvernement avec 65 membres dont 42 pour le FCC et 23 pour le CACH.

Clément Muamba

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de
Live tweets

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/bahati-lukwebo-et-thambwe-mwamba-lheure-du-duel/
#RDC #Senat #Elections2019 #Kinshasa #FCC #AFDC-A

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/le-desistement-de-guy-loando-balise-la-voie-a-eric-rubuye-comme-futur-questeur/
#RDC #Senat #Elections2019

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/26/formation-du-gouvernement-fini-le-suspense/
#RDC #gouvernement #tshisekedi #kabila

Load More...