Présidium de Lamuka à Lubumbashi : Katumbi occupé à rattraper le temps perdu ?

Présidium Lamuka

Alors que devrait s’ouvrir, ce lundi 29 juillet 2019, la réunion du présidium de Lamuka, certaines sources proches de la plateforme font état d’une fébrilité inexplicable du patron du TP Mazembe, Coordonnateur de Lamuka. Il revient à peine d’une tournée provinciale à travers l’ex Grand Katanga où s’est étalée exubérance oratoire gratuite sur fond de provocation.

La spontanéité du réveil de Katumbi étonne une opinion qui l’a vu passer son temps à roupiller durant tous les trois mois de son mandat à la tête de la coalition de Genève. Promettant des actions spectaculaires dont aucune n’a jamais vu le jour, constate le politologue  Jean-René Sombo.

On comprend donc qu’à l’approche du fatidique 29 juillet, date butoir où l’ancien Gouverneur du Katanga doit rendre le tablier, il n’ait rien à mettre sous les dents de ses collègues. D’où cette série de sorties fortement médiatisées d’autant que Bemba dont l’ego n’est pas moindre, se trouve à l’affût.

L’homme des trois penaltys tenait, il est vrai, à prouver à ses collègues de Lamuka qu’il a pu au moins marquer quelques petits buts avant de replonger dans la masse du présidium.

Et l’on comprend ainsi le choix des sites pour la démonstration. Kalémie, puis Kolwezi. Deux bastions du kabilisme où l’homme a eu à se casser deux fois les dents, notamment lors de la course pour le Gouvernorat.

Après n’avoir rien fait de son mandat chez Lamuka, il fallait néanmoins prouver aux collègues que l’on tient la dragée haute au FCC dans ses bastions de renom. Cela semble avoir une valeur compensatoire sur le plan psychologique.

Cette histoire n’est pas sans rappeler la fable de la Fontaine concernant la cigale et la fourmi. « que faisiez-vous au temps chaud interroge l’insecte appliquée et travailleur à qui le paresseux vient demander assistance ».

« Nuit et jour à tout venant, je chantais, ne vous déplaise. Eh bien, dansez maintenant rétorque la fourmi ».

Le patron de Mazembe, pour nous avoir longtemps et faussement chanté le déplacement de Goma, celui de Kin, de Gemena et autres, essaye à présent d’improviser une danse dans des fiefs qui ont pour seul mérite d’être attaché à son club. Sans plus.

Cela devrait lui être, sans doute, plus facile que de sauver Lamuka de la décadence entamée par des guerres intestines majeures et des départs fracassants  de certains de ses cadres fondateurs; alors que le renouvellement des institutions de la République se poursuit loin des turbulences des lamukistes.

Son successeur pourra t-il faire mieux sachant que cette plateforme, qui joue presqu’en dehors du cadre institutionnel, opère à contretemps de l’alternance saluée par tous et portée par la coalition FCC-CACH? Il  y a lieu d’en douter sérieusement, confie un spécialiste des partis politiques en Afrique.

Magg Mikombe

Laisser un commentaire

avatar
  Souscrire  
Notification de
Live tweets

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/bahati-lukwebo-et-thambwe-mwamba-lheure-du-duel/
#RDC #Senat #Elections2019 #Kinshasa #FCC #AFDC-A

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/27/le-desistement-de-guy-loando-balise-la-voie-a-eric-rubuye-comme-futur-questeur/
#RDC #Senat #Elections2019

https://congopolitis.net/index.php/2019/07/26/formation-du-gouvernement-fini-le-suspense/
#RDC #gouvernement #tshisekedi #kabila

Load More...